Pleine Conscience et Psychothérapie

Quels sont les points de convergence et de divergence entre l’approche méditative et l’approche psychothérapeutiques?

Si nous souhaitons entamer cette réflexion par ce qui relie les deux approches, nous pourrions dire que ans les deux démarches il y a avant toute chose une acceptation de s’occuper de soi, de ce que nous vivons, de nos difficultés – ici et maintenant.

Un autre point de rapprochement consiste à considérer notre expérience, ce que nous vivons sans aucun à priori. En effet, nous sommes invités à ne pas juger nos pensées, nos émotions, nos sensations corporelles mais à les examiner telles qu’elles sont. Cela dit, la psychothérapie et la méditation nous invitent ainsi à nous ouvrir à nos zones d’ombre, à faire pleinement l’épreuve de ce qui nous arrive et non à rêver aux vies que nous aimerions avoir. Or la plupart du temps, devant une réalité qui nous fait souffrir, nous avons plutôt tendance à fuir ce qui est, à penser à autre chose. Cela va sans dire que plus nous fuyons une expérience, plus elle revient nous hanter et plus elle nous fait souffrir.

Un autre point à prendre en considération c’est que la pratique méditative et l’approche de la psychothérapie, nous aide à sortir du primat de la volonté. Toute thérapie naît du constat qu’il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir. Autant la psychothérapie que la méditation partent du même constat qui est que « c’est la lumière de l’attention qui nous transforme et nullement une décision volontariste ».

Et enfin, un autre point en commun est que ni le thérapeute, ni le maître de méditation ne pourra nous donner des réponses toutes faites, des solutions à nos difficultés. Leur responsabilité consiste plutôt à nous guider sur le chemin à nous reconnecter à notre propre sagesse intérieure, pour nous mettre à l’écoute de notre propre expérience pour trouver la solution.

Abordons maintenant, les points de divergence entre l’approche méditative et psychothérapeutique. Au cours d’une psychothérapie, la personne est amenée à examiner le contenu de ses pensées, de ses émotions, de ses rêves et de ses gestes. Dans la pratique de la méditation, l’accent est plutôt mis sur le ait d’être présent et de ne pas l’être. Les pensées, les émotions comme les sensations corporelles ne sont pas analysées mais approchées, ressenties dans leur texture.

Au delà de ce qui relie et distingue la méditation et la psychothérapie, nous pouvons dire que la méditation est à la fois moins et plus qu’une Thérapie. En effet, si elle ne peut guérir de toutes les difficultés et ouvre un chemin unique vers une meilleure connaissance de soi.